/Images/valeur-ajoutee
   

   

Les Entreprises Adaptées représentent 650 entreprises en France, employant 32 000 salariés dont 26 000 Travailleurs Handicapés Salariés.

 

Les EA sont des entreprises employant au moins 80% de Travailleurs Handicapés Salariés. Elles doivent permettre une inclusion et une promotion professionnelle tenant compte du handicap du travailleur.

Le Travailleur Handicapé Salarié bénéficie du statut de droit commun avec un CDI ou CDD. Il possède tout les droits des salariés.

Plus de 80% des Travailleurs Handicapés sont sans qualification et un peu plus de 2% possède un niveau supérieur au Bac.

I- Les surcoûts supportés par les Entreprises Adaptées

Surcoûts liés à un différentiel de productivité
Surcoûts liés à un encadrement supplémentaire
Surcoûts techniques

Le surcoût total moyen par an et par Entreprise Adaptée représente 66% de son CA.

D’après les données recueillies, le surcoût moyen par EA s’élève à 16 241 €.
Les aides spécifiques de l’état versées aux EA couvrent 92% du surcoût global.

II- Le retour sur investissement du salariat des Travailleurs Handicapés

A partir d’une rémunération de 17 700 € brut par an, un euro investi par la collectivité pour l’emploi d’une personne handicapé lui est retourné sous forme de recettes fiscales et sociales.

Perte pour la collectivité pour une personne handicapée en situation de non emploi : Les profils non salariés représentent un coût sec pour la collectivité égal en moyenne 8 870 € par an.

Le gain social : justification économique des EA.
Le passage pour une personne handicapée d’une situation de non emploi à une situation d’emploi, représente un gain social pour la collectivité.
/Images/valeur-ajoutee-entrepot-idem-85


           
La Valeur Ajoutée Sociale apportée par les Entreprises Adaptées concerne à la fois le champ économique et le champ social où l’attention est portée à la place des individus.

En plus de la Valeur Ajoutée Economique, les bénéfices qualitatifs apportés concernent l’amélioration du rapport au travail, les conditions d’existence, la santé, l’image de soi et le regard porté sur le handicap.

Par leurs actions d’inclusion, de formation, de création d’un lien social particulier, les EA apportent à la collectivité, aux territoires sur lesquels elles sont implantées, un bénéfice collectif  qui va au-delà des services ou des biens qui peuvent être produits et des emplois qui peuvent être créés.

I- Donner un contenu social aux tâches économiques

Les EA donnent un contenu social aux tâches économiques, les gratifient d’une Valeur Ajoutée Sociale.

La formation et l’adaptation au travail des salariés sont au cœur du dispositif des EA.
Les EA ont innové socialement afin d’intégrer leurs salariés.

L’organisation du travail est adaptée aux compétences existantes.
Les outils classiques de gestion des compétences sont utilisés intensivement et même améliorés.

L’action économique et sociale des EA a un impact sur le territoire par l’ensemble des liens qu’elle crée.

II- Construire la vie sociale des Travailleurs Handicapés Salariés

Progression professionnelle des salariés et construction de la vie sociale des Travailleurs Handicapés Salariés sont intimement liées.

Le rôle des EA ne se limite pas au cadre strictement professionnel.

Les EA investissent afin de former le personnel encadrant à la gestion du personnel salarié.

Conclusion : Des constats qui militent pour le développement des Entreprises Adaptées.

 

 

 

/Images/facebook/Images/twitter

MADEINFRANCE

 

 

IDEM 85-Vendéopôle La Mongie - 5 rue de la Gîte

SAINTE FLORENCE

85140 ESSARTS-EN-BOCAGE

Tél. : 02 51 48 42 40
contact.commercial@idem85.com